Rétablir un rythme cardiaque normal et prévenir les rechutes

Parfois, lorsque vous présentez une crise de fibrillation atriale, le rythme normal est rétabli sans traitement. Dans le cas contraire, ou si vous présentez des symptômes au cours de vos crises de fibrillation atriale, votre médecin pourra vous suggérer de rétablir votre rythme cardiaque normal (rythme sinusal). C’est ce que nous appelons le contrôle du rythme.

Lorsque vous choisissez la stratégie de contrôle du rythme, deux options s’offrent à vous pour rétablir le rythme sinusal normal : le traitement médical (cardioversion pharmacologique) et la cardioversion électrique.

Avant de subir une cardioversion, qu’elle soit électrique ou pharmacologique, votre médecin peut vous prescrire des anticoagulants (fluidifiants sanguins) pendant au moins 3 semaines avant la procédure. Sinon, votre médecin voudra peut-être vérifier l’absence de caillots sanguins dans le cœur en effectuant un examen d’imagerie spécifique appelé écho transœsophagienne avant la cardioversion. Vous devrez également continuer à prendre vos anticoagulants pendant au moins 4 semaines après la cardioversion afin de réduire le risque d’accident vasculaire cérébral. En fonction de votre risque global d’accident vasculaire cérébral, votre médecin peut vous demander de continuer à prendre un anticoagulant à  long terme (en principe pour toute la vie).

 

  • Traitement médical

La restauration du rythme normal peut être réalisée avec un traitement médical. Il s’agit de la cardioversion pharmacologique. Le traitement médical est également utile pour prévenir une rechute de la fibrillation atriale.

Les médicaments utilisés pour rétablir le rythme sinusal et réduire les crises de fibrillation atriale sont appelés « antiarythmiques » et les plus couramment utilisés sont :

    • Flécaïnide
    • Dronédarone
    • Sotalol
    • Amiodarone
    • Propafénone
    • Disopyramide

 

Les médicaments antiarythmiques modifient l’activité électrique des cellules cardiaques, ce qui facilite le rétablissement du rythme sinusal normal. En plus de faire disparaitre la fibrillation atriale, les médicaments antiarythmiques peuvent également aider à maintenir le rythme sinusal normal et à réduire vos risques de rechute en fibrillation atriale.

Parfois, il faut essayer plusieurs antiarythmiques avant de trouver celui qui convient le mieux. Étant donné que tous les médicaments antiarythmiques ne conviennent pas à tous les patients, votre médecin déterminera celui qui vous convient le mieux en fonction de vos autres problèmes médicaux.

Certains médicaments antiarythmiques, comme l’amiodarone, peuvent avoir des effets indésirables, parfois graves. Votre médecin vous surveillera régulièrement pour s’assurer qu’il est possible de continuer à prendre ce traitement en toute sécurité. Des analyses de sang peuvent également être nécessaires pour surveiller le médicament. Votre médecin vous aidera à choisir le médicament antiarythmique le plus adapté à votre situation clinique et discutera en détail des avantages et des effets indésirables possibles.

 

 

Découvrez : « Comment changer ma vie ? »


Pages connexes