La FA est-elle héréditaire ?

La fibrillation atriale est le trouble du rythme cardiaque le plus fréquent et, par conséquent, le fait d’avoir des parents avec la même arythmie n’est pas rare. À mesure que l’on vieillit, il est plus probable que la fibrillation atriale soit liée à des comorbidités plutôt qu’à une maladie génétique. Chacun d’entre nous a un risque plus élevé de développer une fibrillation atriale avec l’âge.

Cependant, on observe parfois que dans certaines familles, le risque de fibrillation atriale est plus élevé, même à un jeune âge ou sans autre problème médical. C’est ce qu’on appelle la fibrillation atriale familiale. Dans certains cas rares, il est démontré que des changements dans certains gènes (mutations) peuvent en être responsables, mais dans la plupart des cas, la cause n’est pas encore identifiée. Des études sont encores nécessaires pour clarifier les facteurs génétiques associés à la fibrillation atriale familiale.

Si vous avez des parents atteints de fibrillation atriale et que vous craignez de développer cette affection, parlez-en avec votre médecin. Votre médecin peut identifier les facteurs de risque de fibrillation atriale et peut vous aider à les traiter.

 

 


Pages connexes